0 3 minutes 2 ans

Abidjan – Le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Mamadou Sangafowa Coulibaly, a procédé mardi 26 juillet 2022 à Vridi (Abidjan Sud), à la mise en service du tout premier butanier de stockage de gaz butane battant pavillon ivoirien, d’une capacité de 11 500 tonnes appartenant à la société Sahara Group.

Dédié exclusivement aux importations de gaz butane en Côte d’Ivoire, ce navire GPL est baptisé Sapet Gas, en reconnaissance du partenariat avec Petroci Holding. Grâce à ce navire, la Côte d’Ivoire passe d’une autonomie de 10 jours à 24 jours.

Saluant la mise en service du navire, Sangafowa Coulibaly a souligné qu’il était capital pour la Côte d’Ivoire de disposer d’un moyen propre de transport et augmenter les capacités de stockage pour satisfaire la consommation du gaz qui est passée de 150 mille tonnes en 2012 à 510 mille tonnes en 2021, soit une croissance moyenne de 14% par an.

« Pour rendre le gaz butane plus accessible aux ménages afin de réduire et d’éliminer à terme le recours des ménages au bois de chauffe, l’État de Côte d’Ivoire a décidé de subventionner le prix d’achat du gaz et de l’uniformiser sur l’ensemble du territoire national. Cette politique a permis d’accroître de manière significative, la consommation de gaz butane », a relevé le ministre.

Saisissant l’opportunité, il a appelé au sens du civisme des populations notamment ceux qui utilisent le gaz comme moyen de combustion pour les véhicules de transport précisant que c’est en moyenne 30 milliards de FCFA de subvention annuelle accordée aux ménages par l’Etat pour la lutte contre la vie chère dans ce domaine.

Le bateau spécialisé vient ainsi renforcer les capacités de stockage de la Côte d’Ivoire dont la consommation nationale est fortement tributaire des importations de gaz à hauteur de 90%.

Le PDG du groupe Sahara international, Tope Shonubi et Georges Kam Sié, PCA de la joint-venture, ont exprimé leur gratitude au Président Alassane Ouattara et au gouvernement ivoirien pour les facilités accordées en matière d’investissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *