0 2 minutes 2 ans

Quelque cent cinquante ( 150) organisations professionnelles de commerçants ont été sensibilisées à Abidjan par la direction générale du commerce intérieure afin qu’elles soient  » en première ligne  » dans la lutte contre la vie chère en Côte d’Ivoire en appliquant les mesures prises par le gouvernement. 

Cette rencontre qui a été présidée par Aimé Koizan, le directeur général du commerce intérieur, vise à sensibiliser les commerçants à appliquer les mesures du gouvernement contre la vie chère et à faire en sorte que ces derniers soient en ligne dans le cadre du combat contre ce fléau. 

Ainsi, M. Koizan a estimé à cette occasion, que les commerçants ne doivent plus être perçus par l’opinion publique comme  » le visage de la vie chère  », mais plutôt comme  » le visage de la lutte contre la vie chère ».

De son côté, Ranie-Didice Bah Koné, la secrétaire exécutive du Conseil national de lutte contre la vie chère ( CNLVC) a soutenu que le gouvernement a fait adopter ces mesures contre la vie chère  » pour venir en aide aux populations ». 

 » Il est inadmissible que ces mesures ne soient pas ressenties par les populations parce que certains maillons de la chaîne ne jouent pas le jeu et ne respectent pas les règles », s’est offusquée Mme Didice-Bah.

Dans le cadre de la lutte contre la vie chère, le gouvernement ivoirien a arrêté une série de mesures dont le plafonnement du prix de la baguette de pain, 

 pour préserver le pouvoir d’achat des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *