0 3 minutes 2 ans

La Banque Africaine de développement ( BAD), une institution financière multinationale de développement basée à Abidjan, organisera le mardi 23 Août prochain, un dialogue politique sur la gestion durable de la dette en Afrique, a-t-on appris sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Selon une note d’information consultée mercredi par Abidjan.net sur le site internet officiel de cette institution, cette rencontre se tiendra par visioconférence avec la participation des hauts fonctionnaires, de prêteurs, d’économistes et experts en dette des institutions financières internationales et banques multilatérales de développement. 

‘’ Les effets persistants de la pandémie de COVID-19 aggravés par le conflit actuel entre la Russie et l’Ukraine, ont entraîné des perturbations dans l’activité économique et le commerce mondial. L’ Afrique n’a pas été épargnée. Le continent est confronté à un difficile exercice d’équilibre: protéger les populations et les secteurs économiques vulnérables de l’impact de la guerre, d’une part, et contenir les vulnérabilités à la dette, d’autre part’’, a fait remarquer la BAD dans cette note d’information.

A en croire l’institution financière, ce dialogue permettra de décortiquer l’architecture actuelle et future de la dette, y compris, la manière de mieux capitaliser sur les initiatives internationales telles que le cadre commun pour le traitement de la dette, au-delà de l’initiative de suspension du service de la dette du G20.

‘’ La dette souveraine reste une menace pour la reprise économique de l’Afrique, malgré les récentes initiatives et interventions d’allègement de la dette, notamment de la BAD, du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale. Bien que le ratio dette/ PIB de l’Afrique soit censé s’être stabilisé en 2021 et 2022 grâce à la reprise de la croissance et aux mesures d’allègement de la dette, il restera supérieur aux niveaux pré-pandémiques’’, a souligné la BAD.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *